Formations alternance Coiffure

 

Les formations accessibles en alternance :

-Cap Coiffure : ( 2 ans en apprentissage)/ 1an ( avec EG  en apprentissage) 1an ( sans EG en apprentissage ou contrat de professionnalisation).

– Mention Complémentaire ( contrat de professionnalisation ou apprentissage)

– BP Coiffure ( contrat de professionnalisation ou apprentissage)

-Bac pro métiers de la coiffure ( contrat de professionnalisation ou apprentissage)

– BTS métiers de la coiffure : (contrat de professionnalisation ou apprentissage)

– CQP Maquilleur Conseil Animateur( contrat de professionnalisation)

– CQP Styliste Ongulaire( contrat de professionnalisation)

-Manager de produits de Luxe parfums et cosmétiques ( titre rncp responsable de la distribution )
( contrat de professionnalisation ou apprentissage)

Formations alternance Esthétique

 

Les formations accessibles en contrat de professionnalisation :

– CAP Esthétique 1 an ou 2 ans ( contrat de professionnalisation ou apprentissage)

– Bac Pro Esthétique( contrat de professionnalisation ou apprentissage)

– BP Esthétique( contrat de professionnalisation ou apprentissage)

– BTS  Esthétique( contrat de professionnalisation ou apprentissage)

– CQP Spa Praticien( contrat de professionnalisation)

– CQP Spa Manager( contrat de professionnalisation)

– CQP Maquilleur Conseil Animateur( contrat de professionnalisation)

– CQP Styliste Ongulaire( contrat de professionnalisation)

-Manager de produits de Luxe parfums et cosmétiques ( titre rncp responsable de la distribution )
( contrat de professionnalisation ou apprentissage)

Le contrat d’apprentissage  Section coiffure

source OPCO EP janvier 2020:

Le contrat d’apprentissage

 

Basé sur l’alternance entre périodes de formation et de mise en œuvre pratique en entreprise, le contrat d’apprentissage est un moyen efficace pour former et intégrer des professionnels, qualification à la clé. Un contrat à mobiliser également dans le cadre d’une création ou d’une reprise d’entreprise.

Publics :

-Jeunes de 16 à 29 ans révolu (15 ans s’ils justifient avoir accompli la scolarité du premier cycle de l’enseignement secondaire – collège)
-Jeunes de 26 à 30 ans, sous conditions
– Personnes – sans limitation d’âge – porteuses d’un projet de création ou de reprise d’entreprise conditionné par l’obtention d’un diplôme, reconnues travailleurs handicapés ou sportifs de haut niveau.Choisir une qualification professionnelle adaptée à vos besoinsLe contrat d’apprentissage vise l’obtention d’une qualification sanctionnée par un diplôme ou un titre à finalité professionnelle enregistré au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).Conclure un contrat de travailLe contrat d’apprentissage peut être conclu :

-A durée limitée de 6 mois à 3 ans selon la qualification préparée et jusqu’à 4 ans avec des personnes en situation de handicap ou inscrites sur la liste officielle des sportifs de haut niveau
-A durée indéterminée (CDI) débutant par une période d’apprentissage de même durée.La durée du contrat (ou de la période d’apprentissage en cas de CDI) peut être inférieure à celle du cycle de formation pour tenir compte des compétences détenues par l’apprenti.

Organiser la formation

La formation se déroule dans un centre de formation d’apprentis (CFA), ou une unité de formation par l’apprentissage (UFA). Elle peut être effectuée, sous certaines conditions, en tout ou partie à distance ou en situation de travail.

Sa durée varie selon le diplôme ou titre visé et les règles définies par l’organisme certificateur. Elle ne peut cependant être inférieure à 25 % de la durée totale du contrat (ou de l’action d’apprentissage dans le cas d’un CDI).

La formation est incluse dans l’horaire de travail.

Désigner un maître d’apprentissage

Un maître d’apprentissage doit être désigné par l’entreprise pour accompagner l’apprenti tout au long de son parcours et assurer la liaison avec le CFA. Il peut s’agir d’un salarié volontaire ou du chef d’entreprise.

A défaut de dispositions conventionnelles, le maître d’apprentissage doit :
-détenir un diplôme ou un titre relevant du même domaine et d’un niveau au moins équivalent à celui préparé par l’apprenti, et justifier d’au moins une année d’activité professionnelle en rapport avec la qualification visée,

-ou avoir exercé pendant au moins 2 ans une activité en rapport avec la qualification préparée par l’apprenti.Le maître d’apprentissage peut encadrer jusqu’à deux apprentis (plus un redoublant). L’employeur doit veiller à ce qu’il bénéficie de formations lui permettant d’exercer sa mission et de suivre la formation de l’apprenti (évolution du contenu et des diplômes).Verser une rémunération minimumSauf dispositions conventionnelles ou contractuelles plus favorables, la rémunération minimale (en pourcentage du SMIC ou du minimum conventionnel) est calculée en fonction de l’âge de l’apprenti et de son ancienneté :

De 16 à 17 ans

page12image64097856

page12image64094976

De 18 ans à 20 ans

De 21 ans à 25 ans

26 ans et plus

page12image36834144

1ère année

27 %

43 %

53 %

100 %

2ème année

39 %

51 %

61 %

100 %page12image37472560

3ème année

55 %

67 %

78 %

100 %

 

 

 

Prise en charge

Pour connaitre le coût contrat annuel défini par votre branche professionnelle ou la Commissions paritaires nationales de l’emploi (CPNE) et validé par France Compétences, consulter le lien :

http://www.francecompetences.fr/IMG/xlsx/referentiel_des_npec-2.xlsx

Pour les contrats conclus avec des personnes en situation de handicap, le niveau de prise en charge fixé par la branche est majoré à hauteur de 50 %, dans la limite d’un plafond de 3 000 euros.

Autres postes de frais

Pour les contrats 2019 conclus hors convention régionale et pour les nouveaux contrats 2020, prise en charge :

des frais de repas et d’hébergement supportés par le CFA : 3€/ repas et 6 €/ nuit

du premier équipement : dans la limite de 500 € et sur justificatif fourni par le CFA

du forfait Mobilité européenne ou internationale sur justificatifs

Attention l’OPCO est responsable du dépôt du contrat d’apprentissage, il vérifie certains critères (éligibilité, âge apprenti, tuteur, application du salaire minimal légal…). En tant qu’employeur, vous êtes responsable des données indiquées sur le cerfa et en particulier des salaires versés à votre collaborateur ; votre branche a pu décider par accord de fixer un salaire supérieur au salaire légal.

Le contrat d’apprentissage  Section Esthétique:

 source OPCO EP janvier 2020:

Le contrat d’apprentissage

 

Basé sur l’alternance entre périodes de formation et de mise en œuvre pratique en entreprise, le contrat d’apprentissage est un moyen efficace pour former et intégrer des professionnels, qualification à la clé. Un contrat à mobiliser également dans le cadre d’une création ou d’une reprise d’entreprise.

Publics :

 

  •   Jeunes de 16 à 29 ans révolu (15 ans s’ils justifient avoir accompli la scolarité du premier cycle de l’enseignement secondaire – collège) ;
  •   Jeunes de 26 à 30 ans, sous conditions ;
  •   Personnes – sans limitation d’âge – porteuses d’un projet de création ou de reprise d’entreprise conditionné par l’obtention d’un diplôme, reconnues travailleurs handicapés ou sportifs de haut niveau.Choisir une qualification professionnelle adaptée à vos besoinsLe contrat d’apprentissage vise l’obtention d’une qualification sanctionnée par un diplôme ou un titre à finalité professionnelle enregistré au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).Conclure un contrat de travailLe contrat d’apprentissage peut être conclu :
    •   A durée limitée de 6 mois à 3 ans selon la qualification préparée et jusqu’à 4 ans avec des personnes en situation de handicap ou inscrites sur la liste officielle des sportifs de haut niveau,
    •   A durée indéterminée (CDI) débutant par une période d’apprentissage de même durée.La durée du contrat (ou de la période d’apprentissage en cas de CDI) peut être inférieure à celle du cycle de formation pour tenir compte des compétences détenues par l’apprenti.

 

Organiser la formation

La formation se déroule dans un centre de formation d’apprentis (CFA), ou une unité de formation par l’apprentissage (UFA). Elle peut être effectuée, sous certaines conditions, en tout ou partie à distance ou en situation de travail.

Sa durée varie selon le diplôme ou titre visé et les règles définies par l’organisme certificateur. Elle ne peut cependant être inférieure à 25 % de la durée totale du contrat (ou de l’action d’apprentissage dans le cas d’un CDI).

La formation est incluse dans l’horaire de travail.

Désigner un maître d’apprentissage

Un maître d’apprentissage doit être désigné par l’entreprise pour accompagner l’apprenti tout au long de son parcours et assurer la liaison avec le CFA. Il peut s’agir d’un salarié volontaire ou du chef d’entreprise.

A défaut de dispositions conventionnelles, le maître d’apprentissage doit :

  •   détenir un diplôme ou un titre relevant du même domaine et d’un niveau au moins équivalent à celui préparé par l’apprenti, et justifier d’au moins une année d’activité professionnelle en rapport avec la qualification visée,
  •   ou avoir exercé pendant au moins 2 ans une activité en rapport avec la qualification préparée par l’apprenti.Le maître d’apprentissage peut encadrer jusqu’à deux apprentis (plus un redoublant). L’employeur doit veiller à ce qu’il bénéficie de formations lui permettant d’exercer sa mission et de suivre la formation de l’apprenti (évolution du contenu et des diplômes).Verser une rémunération minimumSauf dispositions conventionnelles ou contractuelles plus favorables, la rémunération minimale (en pourcentage du SMIC ou du minimum conventionnel) est calculée en fonction de l’âge de l’apprenti et de son ancienneté :

 

De 16 à 17 ans

page11image64724480

page11image64724864

De 18 ans à 20 ans

De 21 ans à 25 ans

26 ans et plus

page11image36895728

1ère année

27 %

43 %

53 %

100 %

page11image36889344

2ème année

39 %

51 %

61 %

page11image36895616

100 %

3ème année

55 %

67 %

78 %

100 %

 

Mise à jour le 15 janvier 2020 11

 

Prise en charge

Pour connaitre le coût contrat annuel défini par votre branche professionnelle ou la Commissions paritaires nationales de l’emploi (CPNE) et validé par France Compétences, consulter le lien :

http://www.francecompetences.fr/IMG/xlsx/referentiel_des_npec-2.xlsx

Pour les contrats conclus avec des personnes en situation de handicap, le niveau de prise en charge fixé par la branche est majoré à hauteur de 50 %, dans la limite d’un plafond de 3 000 euros.

Autres postes de frais

Pour les contrats 2019 conclus hors convention régionale et pour les nouveaux contrats 2020, prise en charge :

des frais de repas et d’hébergement supportés par le CFA : 3€/ repas et 6 €/ nuit

du premier équipement : dans la limite de 500 € et sur justificatif fourni par le CFA

du forfait Mobilité européenne ou internationale sur justificatifs

Attention l’OPCO est responsable du dépôt du contrat d’apprentissage, il vérifie certains critères (éligibilité, âge apprenti, tuteur, application du salaire minimal légal…). En tant qu’employeur, vous êtes responsable des données indiquées sur le cerfa et en particulier des salaires versés à votre collaborateur ; votre branche a pu décider par accord de fixer un salaire supérieur au salaire légal.

Le contrat de professionnalisation Section Coiffure:

Grace à son service alternance, Informatif répond aux questions, aide les jeunes dans leur recherche d’emploi, accompagne les entreprises dans leur recrutement et s’occupe de toutes les démarches administratives du contrat.

Pour cela, vous pouvez prendre contact avec Gwendoline au 03 20 42 87 24 ou par mail à gwendoline@informatif.net

Source OPCO EP Janvier 2020:

Le contrat de professionnalisation

Publics :

  •   Jeunes de 16 à 25 ans révolus,
  •   Demandeurs d’emploi de 26 ans et plus,
  •   Bénéficiaires du RSA (revenu de solidarité active), de l’ASS (allocation desolidarité spécifique) ou de l’AAH (allocation adulte handicapé),
  •   Anciens titulaires d’un contrat unique d’insertion (CUI).Choisir une qualification professionnelle adaptée à vos besoinsLe contrat de professionnalisation peut être conclu pour préparer :
  •   Un diplôme ou un titre à finalité professionnelle inscrit au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP),
  •   Un certificat de qualification professionnelle (CQP),
  •   Une qualification reconnue dans les classifications d’une convention collectivenationale (CCN) de branche.Conclure un contrat de travailLe contrat de professionnalisation peut être conclu à durée indéterminée (CDI) ou déterminée (CDD) de 6 à 12 mois.Sa durée peut même aller :
  •   Jusqu’à 24 mois pour les bénéficiaires et qualifications définis par accord de branche,
  •   Jusqu’à 36 mois pour certains publics dits prioritaires :
    •   Jeunes peu diplômés (n’ayant pas validé un second cycle de l’enseignement secondaire – baccalauréat – et qui ne sont pas titulaires d’un diplôme de l’enseignement technologique ou professionnel – CAP/BEP),
    •   Demandeurs d’emploi inscrits depuis plus d’un an à Pôle emploi,
    •   Bénéficiaires des minima sociaux (RSA, ASS, AAH) et anciens titulaires d’uncontrat unique d’insertion (CUI).

Solution efficace pour embaucher et former un nouveau collaborateur à vos métiers, qualification professionnelle à la clé, le contrat de professionnalisation repose sur l’alternance entre des périodes de formation et de mise en oeuvre pratique en entreprise.

Organiser la formation

Pendant le contrat, le salarié suit des actions de professionnalisation incluant des actions d’évaluation, d’accompagnement et de formation (enseignements généraux, professionnels ou technologiques).

La durée de la formation dépend de la qualification préparée. Elle peut varier entre 15 % et 25 % (au-delà pour certains bénéficiaires) de la durée du contrat (CDD) ou de l’action de professionnalisation qui débute le CDI, et ne peut être inférieure à 150 heures.

La formation peut être réalisée :

  •   en externe, en faisant appel à un organisme de formation public ou privé déclaré. Une convention de formation doit alors être conclue ;
  •   en interne, si l’entreprise dispose d’un service de formation interne, de locaux identifiés, de moyens pédagogiques et de formateurs. Vous devez alors établir un plan de développement des compétences.Une partie du contrat de professionnalisation peut se dérouler à l’étranger (dans l’Union européenne ou en dehors), afin de permettre à l’alternant de compléter sa formation théorique et/ou sa formation pratique en entreprise.
    Cette possibilité de mobilité internationale est limitée à 1 an en principe, avec une durée obligatoire d’exécution du contrat en France d’au moins 6 mois.Désigner un tuteurUn tuteur doit être désigné par l’entreprise pour accompagner le salarié tout au long de son parcours de formation.Le tuteur peut être :
    un salarié volontaire pour cette mission et justifiant d’une expérience professionnelle d’au moins 2 ans dans une qualification en rapport avec l’objectif de professionnalisation ;
     ou le chef d’entreprise ou d’établissement lui-même. RémunérationLa rémunération des salariés sous contrat de professionnalisation est déterminée par la branche selon les dispositions suivantes :

Niveau de formation

page8image58487600

Moins de 21 ans

De 21 ans à moins de 26 ans

Plus de 26 ans

Inférieur au BAC Professionnel ou titres professionnels équivalents (code 42 et infra sur le Cerfa)

55% du SMIC

70% du SMIC

Minimum SMIC ou 85% du salaire conventionnel

Qualification au moins égale à celle d’un BAC Professionnel ou d’un titre ou diplôme à finalité professionnelle de même niveau

(code 41 et + sur le Cerfa)

65% du SMIC

 

80% du SMIC

Prise en charge

L’OPCO EP peut financer les frais liés à la formation du salarié et au tutorat (formation/aide à la fonction tutorale)

 

A noter :

  •   La validité du contrat de professionnalisation est subordonnée à son enregistrement auprès des services de la DIRECCTE.
  •   Les pièces nécessaires à l’instruction du contrat de professionnalisation doivent être adressées à l’OPCO EP dans les 5 jours suivant la date de début du contrat:
     Le Cerfa EJ20 en 3 exemplaires signés par les deux parties ;
     La convention de formation et ses annexes (calendrier et programme) ;  Le CV du bénéficiaire (facultatif).
  •   La formation prévue dans le cadre d’un contrat de professionnalisation est payée directement à l’organisme de formation dans le cadre d’une subrogation de paiement, même si le montant de la prise en charge ne couvre pas la totalité du coût pédagogique.
  •   Le complément du contrat de professionnalisation peut être pris en charge sur le PDC.Le salarié ne doit supporter aucun frais, y compris d’éventuels frais d’inscriptions.
  •   La formation interne des contrats de professionnalisation n’est pas prise en charge par L’OPCO EP.
  •   Les critères de prise en charge définis par la profession n’autorisent pas le financement des actions de formation intra, dispensées par l’organisme de formation dans les locaux de l’entreprise et les actions en FOAD.
  •   CAP COIFFURE :
    (ouvert, par la branche, depuis le 1er septembre 2018)
    Le bénéficiaire du contrat devra avoir validé un niveau IV ou, à minima, les épreuves des enseignements généraux (Mathématique, histoire, géographie, français) lui permettant d’en être dispensé. Le prestataire devra justifier de cette validation et adresser une copie du diplôme du stagiaire lors de sa demande de prise en charge
    Aucun module de formation lié aux enseignements généraux ne sera pris en charge. BTS METIERS DE LA COIFFURE
    Décision de la CPNEFP de la branche Coiffure et Profession connexes du 24 septembre 2015 sur les conditions de prise en charge du BTS Coiffure :

 Mise en œuvre de plein droit pour les publics justifiant d’une qualification de niveau III, (soit en pratique des titulaires du Brevet de Maîtrise, du CQP Responsable de salon, ou d’un BTS (à charge pour les organismes de formation d’individualiser les parcours en fonction des acquis du candidat).

 Mise en œuvre sur la base d’une décision de positionnement du Rectorat* pour les publics justifiant d’une qualification de niveau IV (Brevet Professionnel ou Bac)

*Test de positionnement du rectorat : les organismes de formation doivent fournir la décision de positionnement ayant conduit à l’individualisation du parcours du bénéficiaire concerné à l’OPCO EP avec la demande de prise en charge

 

Le contrat de professionnalisation Section Esthétique

Source OPCO EP Janvier 2020:

 

Le contrat de professionnalisation

 

Solution efficace pour embaucher et former un nouveau collaborateur à vos métiers, qualification professionnelle à la clé, le contrat de professionnalisation repose sur l’alternance entre des périodes de formation et de mise en oeuvre pratique en entreprise.

Publics :

  •   Jeunes de 16 à 25 ans révolus,
  •   Demandeurs d’emploi de 26 ans et plus,
  •   Bénéficiaires du RSA (revenu de solidarité active), de l’ASS (allocation desolidarité spécifique) ou de l’AAH (allocation adulte handicapé),
  •   Anciens titulaires d’un contrat unique d’insertion (CUI).Choisir une qualification professionnelle adaptée à vos besoinsLe contrat de professionnalisation peut être conclu pour préparer :
  •   Un diplôme ou un titre à finalité professionnelle inscrit au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP),
  •   Un certificat de qualification professionnelle (CQP),
  •   Une qualification reconnue dans les classifications d’une convention collectivenationale (CCN) de branche.Conclure un contrat de travailLe contrat de professionnalisation peut être conclu à durée indéterminée (CDI) ou déterminée (CDD) de 6 à 12 mois.Sa durée peut même aller :
  •   Jusqu’à 24 mois pour les bénéficiaires et qualifications définis par accord de branche,
  •   Jusqu’à 36 mois pour certains publics dits prioritaires :
    •   Jeunes peu diplômés (n’ayant pas validé un second cycle de l’enseignement secondaire – baccalauréat – et qui ne sont pas titulaires d’un diplôme de l’enseignement technologique ou professionnel – CAP/BEP),
    •   Demandeurs d’emploi inscrits depuis plus d’un an à Pôle emploi,
    •   Bénéficiaires des minima sociaux (RSA, ASS, AAH) et anciens titulaires d’uncontrat unique d’insertion (CUI).

Organiser la formation

Pendant le contrat, le salarié suit des actions de professionnalisation incluant des actions d’évaluation, d’accompagnement et de formation (enseignements généraux, professionnels ou technologiques).

La durée de la formation dépend de la qualification préparée. Elle peut varier entre 15 % et 25 % (au-delà pour certains bénéficiaires) de la durée du contrat (CDD) ou de l’action de professionnalisation qui débute le CDI, et ne peut être inférieure à 150 heures.

La formation peut être réalisée :

  •   en externe, en faisant appel à un organisme de formation public ou privé déclaré. Une convention de formation doit alors être conclue ;
  •   en interne, si l’entreprise dispose d’un service de formation interne, de locaux identifiés, de moyens pédagogiques et de formateurs. Vous devez alors établir un plan de développement des compétences.Une partie du contrat de professionnalisation peut se dérouler à l’étranger (dans l’Union européenne ou en dehors), afin de permettre à l’alternant de compléter sa formation théorique et/ou sa formation pratique en entreprise.
    Cette possibilité de mobilité internationale est limitée à 1 an en principe, avec une durée obligatoire d’exécution du contrat en France d’au moins 6 mois.Désigner un tuteurUn tuteur doit être désigné par l’entreprise pour accompagner le salarié tout au long de son parcours de formation.Le tuteur peut être :un salarié volontaire pour cette mission et justifiant d’une expérience professionnelle d’au moins 2 ans dans une qualification en rapport avec l’objectif de professionnalisation ; ou le chef d’entreprise ou d’établissement lui-même

 

Pour les formations d’une durée de 1200 heures maximum, la durée peut être portée à 33% du temps de travail.

Rémunération

  •   La formation interne des contrats de professionnalisation n’est pas prise en charge par L’OPCO EP.
  •   L’OPCO EP finance les contrats de professionnalisation pour lesquels une partie de la formation se réalise à distance, à condition qu’au minimum 15 % de la durée totale de la formation se déroule en présentiel. La formation à distance doit se dérouler pendant le temps de travail et non sur le temps personnel du salarié. La convention de formation doit préciser impérativement le calendrier des temps de formation, le lieu et les ressources techniques mises à la disposition du salarié pour suivre sa formation.$
  • VISION Pro
  •  Heures d’accompagnement et d’évaluationAide à la fonction tutorale
  •  Forfait de PEC : 230 € pendant 6 mois

 

Forum emploi :

Chaque année, Informatif organise une rencontre entre les jeunes à la recherche d’un contrat et les entreprises qui recrutent en alternance.

Pour vous inscrire, contactez Gwendoline au 03 20 42 87 24.

 

Brochure Alternance esthétique & coiffure 21

Les + d’Informatif

 – Un accompagnement et un suivi adaptés aux plus jeunes.
– Un rythme de cours spécifiques.
– Un solide réseau de partenaires et d’anciens élèves depuis plus de 25 ans.
– Des supports pédagogiques et vidéos uniques développés par nos formateurs en interne.
– L’organisation des forums emploi.
– Un accompagnement et un suivi vers l’employabilité en fin de cycle de formation.
– Accessibilité de l’école au pied du métro Cormontaigne à Lille

[/vc_row

css.php